Avant votre départ

  1. Accueil
  2. Conseils
  3. Avant votre départ

Condition physique

Avant d'attaquer le tout terrain vous devez être à l'aise sur un vélo classique, votre condition physique doit être optimale.

Habillement

- Toujours porter un casque (le choisir à sa taille).
- Gants, pantalons et sweatshirt peuvent éviter les égratignures.
- Coudières et genouillères sont des options qui offrent une protection supplémentaire.
- Les chaussures spéciales VTT offrent un meilleur appui. Choisir des chaussures avec semelles antidérapantes. Chaussures de sport, tennis, mais pas de sandales et encore moins des tongs.
- Des lunettes protégeront vos yeux des insectes ou d'un passage subit dans les feuillages. Des verres clairs sont mieux adaptés que les lunettes de soleil qui ne permettent pas d'apprécier les détails du terrain.
- Un imperméable léger ne sera nécessaire que sur les longs trajets pendant la saison des pluies.

Pression des pneus

Rouler en basse pression entre 1.8 et 2,3 bars, suivant le type de pneu, votre poids et votre style de pilotage. Cela permet d'améliorer confort, adhérence et maîtrise du vélo. Le vélo ne rebondit plus et devient plus facile à piloter.

Le + du moniteur :
Préférez un pneu plus large (environ 2.3) et accrocheur à l'avant, et légèrement sous gonflé (environ -0,2 bars) par rapport à l'arrière. Cela améliore le contrôle du vélo sans nuire au rendement.

Réglage de la selle

Hauteur de selle

Assis sur la selle, le talon posé sur la pédale en position basse, votre jambe doit être tendue mais sans forcer. Pour garder plus de mobilité ou sur terrain cassant, vous pouvez descendre la selle de 5 mm à 1 cm.

Le + du moniteur :
Pour effectuer des exercices de maniabilité ou aborder une descente ou un passage technique, baissez la selle jusqu'à ce que vous puissiez mettre les pieds à plat par terre. Vous gagnerez en mobilité et en sécurité en abaissant votre centre de gravité.

Le recul de selle

Placez la pédale horizontale et vérifiez à l'aide d'un fil à plomb que l'extrémité de la rotule est dans l'alignement de l'axe de la pédale. À partir de là, tout est histoire de "feeling" et de terrain.

Le + du moniteur :
Si le terrain est très raide et technique, il est préférable d'avancer la selle afin d'obtenir plus de puissance et d'empêcher la roue avant de se cabrer. De plus, vous pourrez plus facilement passer votre postérieur derrière la selle dans les descentes très raides.

L'assiette

Comme réglage de départ, placez la selle parfaitement horizontale à l'aide d'un niveau.

Le + du moniteur :
Nous recommandons d'incliner le bec de selle très légèrement vers le bas. Ainsi le fessier est bien calé et ne glisse pas vers l'arrière lorsque vous pédalez en puissance. Le périnée est moins comprimé et il est plus facile de contrôler l'adhérence de la roue avant dans les fortes côtes.

Poste de pilotage

Le placement des leviers de freins et de changement de vitesses conditionnent la facilité et la rapidité d'adaptation au terrain. Placez-vous debout, au-dessus du tube horizontal, et tendez vos bras et vos doigts ; les leviers de freins doivent se situer dans le prolongement. La force de freinage, la capacité de contrôle et d'amortissement des bras sont accrues.

Le + du moniteur :
Ecartez les leviers de frein des grips (environ 1cm) afin que leurs extrémités se situent au niveau de l'index et du majeur. Vous gagnerez en ergonomie et en force de freinage.

Réglage du casque

Pour vérifier que vous avez la bonne taille et que le réglage occipital est correct, posez simplement le casque sur la tête. Il doit rentrer sans forcer. Ensuite, secouez la tête ; il ne doit pas bouger. Passez ensuite aux réglages des lanières : elles doivent se rejoindre sous l'oreille, mais sans la toucher. La fermeture de la jugulaire doit se placer sous la mâchoire.

Le + du moniteur :
Ne serrez pas trop et laissez l'espace d'un doigt. Ce sera beaucoup plus agréable sans nuire à la sécurité.

Quelques conseils supplémentaires...

- Adoptez un cintre relevé et une potence courte (inférieure à 90mm) pour une position plus confortable pour les bras, le dos et les cervicales, et plus sure en descente grâce à une meilleure répartition du poids vers l'arrière, ce qui limite le risque de passer par-dessus le guidon et améliore le contrôle du vélo.

- Préférez les pédales plates type BMX pour travailler les techniques de pilotage d'un VTT. Si vous n'utilisez que des pédales automatiques, vous conserverez certains défauts de pilotage et serez limités en engagement.

- Investissez dans une tige de selle télescopique. Cet accessoire "magique" vous permet de régler en permanence votre hauteur de tige de selle sans avoir à descendre de vélo, vous n'aurez plus besoin de vous arrêter pour baisser la selle avant une descente ou un passage technique.

Appuyez sur Entrée pour valider